Les choses sérieuses ont commencé mercredi, jour de mon rendez-vous avec le remplaçant de Dr EnRetard. Faut savoir que ce jour-là, j'ai cru que je faisais une crise de foie (rapport au lendemain de noël), il s'est en fait avéré que c'était une gastro. Tout ça pour dire que j'étais mal toute la journée et que ça me faisait transpirer par avance de savoir que j'allais devoir le soir-même me tortiller sur une chaise dans une salle d'attente pour un temps indéterminé. Pour ne rien gâcher à la fête, j'avais aussi mes règles, donc on peut dire que c'était la fête dans mon slip. Et puis une question me taraudait : allais-je avoir une écho de contrôle sachant que j'étais en zone rouge? Et surtout, SURTOUT, si oui, comment je ferais pour retirer ma moon cup?

Heureusement, ce jour-là on a aussi eu une super bonne nouvelle, donc j'étais quand même méga motivée !

IMG_0840

Donc, nous voilà à 18h00 à la clinique pour savoir à quelle sauce on allait être mangé. Le labo ce coup-ci avait fait son boulot et avait transmis en temps et en heure les résultats de ma prise de sang du matin. Et c'est ainsi Dr SuperSympa qui nous reçoit à 18h07 (un truc dans le genre), déjà je me dis "trop bien, on n'a même pas eu le temps de s'ennuyer dans cette maudite salle d'attente!" et qui nous ramène dans une salle d'écho (ouai c'est une salle QUE pour ça, y a même pas de bureau). Je me dis "oh merde, la honte, que vais-je faire de ma moon cup?". Mais le doc est super gentil, nous pose des questions sur mon traitement actuel, me parle de ce qu'il va se passer ensuite et m'annonce d'un seul coup : "bon, on va vérifier que les résultats du labo correspondent bien à ce qu'on va voir à l'écho". Gloups! Je bégaye que j'ai mes règles et une moon cup et il accepte de sortir quelques instants de la salle le temps que je retire tout ça. Il m'a laissé à peu près 1min35 pour :

  • sortir un mouchoir
  • sortir mon gel hydroalcoolique
  • enlever mes bottes, mon fut', ma culotte
  • mettre du gel sur mes main
  • choper la moon cup
  • vider la moon cup (dans la poubelle, trop classe, non vraiment, je me suis sentie so sexy à ce moment-là)

Et c'est tout ce que j'ai pu faire en 1min35 (note que c'est déjà pas mal!)

Il est donc revenu, j'avais ma moon cup sanguinolente encore à la main, pas eu le temps de l'essuyer, me v'la à la mettre vite fait dans mon mouchoir en priant pour ne pas avoir une grosse traînée de sang entre les cuisses (bon appétit si tu lis ça pendant le dîner) et hop je dois m'allonger sur sa table pour qu'il me mette le god caméra (sérieux entre nous, c'est un god caméra ce truc là, non?). Franchement je devais avoir une tension proche de 18 à ce moment là ! Au final, il m'a expliqué tout ce qu'on voyait et que tout allait bien.

Conclusion, il nous a dit de commencer la stim au Gonal-F jeudi soir et mon prochain rendez-vous est déjà pris pour le 31/12 avec de nouveau le combo : pds+écho+DrSuperSympa

J'ai même eu le droit de faire ma piqure de Décapeptyl sur place, à la clinique par une infirmière A-DO-RABLE qui m'a raconté que normalement, ce serait elle aussi qui serait là pour ma ponction, qui m'a rassurée, qui m'a fait des grands sourires et qui surtout m'a fait réaliser que logiquement ma ponction devrait arriver dans pas longtemps!

Du coup, je suis sortie de là excitée à mort. Je me dis, on y est, d'ici quelques jours je devrais avoir un embryon tout frais dans le ventre. Non je ne veux pas penser à ce qui pourrait arriver entre temps qui compromettrait ça, je veux croire que ça va continuer à rouler, tranquillement. 

Ah et je l'ai pas dit à ma mère, ni à mes amies (à ma collègue infertile oui mais c'est tout). Autant, je parle beaucoup de nos problèmes pour enfanter d'habitude, autant là, j'avais envie que ça reste intime. Je ne veux pas avoir l'impression que les gens attendent, s'impatientent, posent des questions... Ils vont finir pas en poser logiquement, car ils savent qu'on a commencé un protocole FIV depuis début décembre mais le plus tard ils poseront les questions, le mieux ce sera. En attendant, ce moment reste assez intime, j'ai l'impression du coup d'être dans un cocon et c'est plutôt pas désagréable. Ce qui est très paradoxale, parce qu'il n'y a rien d'intime dans une FIV normalement.

En attendant je vais faire une blague bien lourde : on se retrouve l'année prochaine les gens? Huhuhuhu !

PS : le Dr SuperSympa est comme son nom l'indique super sympa, en revanche soit il était lui aussi très stressé, soit il était perturbé par le sang et ma moon cup, soit il a payé pour avoir son diplôme parce que quand même : il a grave buggé quand il a dû diviser 900 par 150 (rapport aux doses de Gonal, pour calculer combien de jours je tiendrais avec un stylo de 900), il a dit "euh, ça va vous faire, bah 900 divisé par 150, donc euh 4-5 jours, einh, à peu près", et je voyais la gueule de ma moitié en train de faire non-non de la tête et de marmonner "ça fait 6 jours, pas 4-5". Bref il est gentil mais il redouble en calcul mental le pauvre pépère !