En PMA, à rien tu ne t'attendras car toujours des surprises tu auras. *fin du 1er commandement*

J'ai luté fort pour ne rien imaginer de cette échographie, en bon ou en mauvais (même si quelques scénarios ont bien filtré à certains moments). Car je savais que quoi qu'il arrive, cela ne se passerait pas comme je l'aurais imaginé donc inutile de faire des plans sur la comète avant.

J'ai beau le savoir (j'ai déjà parlé dans un précédent article des trucs qui te tombent sur le coin de la gueule en PMA), le Dr SuperSympa a quand même réussi à me surprendre.

Fin de ce suspens tout nul : il y a bien une grossesse évolutive, un cœur qui bat mais (parce qu'il fallait qu'il y ait un putain de "mais"!!!) mon embryon est légèrement excentré dans mon utérus et donc pas très loin de l'entrée d'une de mes trompes.

On est originaux ou pas dans la famille?

Ce qui signifie : un autre contrôle dans 10 jours - sauf si entre temps, je venais à me tordre de douleurs, dans ce cas il faudrait que je débarque aux urgence, peu importe l'heure le Docteur il a dit - pour voir si la grossesse ne glisse pas de façon sournoise dans ma trompe (genre le bébé il voudrait mettre son bras dedans par exemple).

Pour la 1ère fois, j'ai versé une petite larme de tristesse dans le bureau du gynéco qui du coup m'a garantie qu'il y avait 99.999% de chance pour que ça se passe bien.

Oui mais voilà, mon embryon il se décongèle, il s'accroche, il se développe normalement (jusque là, ça tient du miracle en PMA) alors pourquoi (POURQUOI?) s'accrocher au mauvais endroit après tous ces efforts? Pourquoi le train qu'on a pris, il est tout moche, tout vieux et il manque de dérailler à chaque virage?