C'est le surnom qu'a trouvé mon cher et tendre pour notre embryon/fœtus (j'avoue que je ne sais pas à ce stade si c'est l'un ou l'autre...). Oui c'est tout moche comme prénom (désolée d'avance pour ceux qui auraient appelé leur gamin comme ça) mais moi, enfant de la télé, je pense direct à ça quoi : http://www.youtube.com/watch?v=IC1MGL0u3AE

Bref tout ça pour dire que Félicien a pris le contrôle de mon estomac. Ça a commencé la veille de ma prise de sang, quand mon carré de chocolat quotidien a eu du mal à passer. Et ça n'a fait qu'empirer. Au début, c'était des trucs normaux, genre envie de couscous, d'assiettes grecques, de big mac frites (note que Félicien aime bien les trucs gras!). Et puis ça a dévié à tout type de fromages autorisés (passion Chavroux tout récemment que je peux manger à la cuillère avec du poivre), à des chips, à du pain+beurre+blanc de dinde+curry à 17h, puis surtout hier à de la sauce kebab sur du pain! Oui juste de la sauce!

Et là c'est le drame! Car les renvois d'oignon sauce kebab toujours présent 4h après l'avoir mangé, ça donne légèrement la gerbouille. Non attends, clairement ça te donne envie de crever. Aujourd'hui le seul fait d'en parler ou de l'écrire me donne l'impression d'être sur un bateau pendant une tempête.

Ceci dit les nausées ne datent pas d'hier (bon ça fait pas 6 mois non plus, soyons clair!), elles me prennent en fin de journée et ne me quittent pas de la nuit. Normalement il paraitrait que les autres femmes ont ça le matin mais comme on a décidé d'être originaux, nous c'est le soir! Alors ça ne m'empêche pas de dormir mais ça m'empêche de me lever pour faire pipi. Parce que si je me lève en plein milieu de la nuit, la nausée s’amplifie. Donc j'attends le dernier moment, ce qui risque de me causer d'autres ennuis à un moment, genre pipi au lit...(huhuhu!).

Ah oui les amis, vous savez quoi : j'ai mal aux boobs!!! Les douleurs ne sont pas toujours les mêmes, donc quand j'ai moins mal, je m'affole bien entendu mais quand même ça fait plaisir. Même s'ils n'ont pas encore grossi :/

Enfin pour parler des choses sérieuses, les croisages de doigts m'ont permis jusqu'à présent de na pas souffrir de violentes douleurs synonymes de GEU (merci! merci!), donc si ça pouvait se maintenir tel quel, ça serait super classe! Nous en saurons peut-être un peu plus samedi, j'y crois moyen mais au moins je verrai si son cœur bat toujours.

Et puis je rigole, je rigole, genre je lui donne un prénom mais la vérité, c'est que je ne me projette que rarement au-delà du lendemain, que cette grossesse me parait toujours irréelle et que j'ai l'impression que c'est un autre moi (genre dans un monde parallèle, le titre de mon blog, toussa...) qui vit ça en ce moment, pas le moi qui galère pour tomber enceinte!