Les mots me manquent, c'est un comble étant donné la situation : ma prise de sang de ce matin annonce un taux de 51Ui (oui c'est un petit taux mais laissez moi dans ma rêverie, après tout ça fait que 10 jours que j'ai fait le transfert, alors heu on va pas se prendre encore le choux).

Parce que voilà, sans déconner, je n'ai pas DU TOUT voulu faire la meuf qui dit "non mais je sais que c'est négatif" alors qu'elle y croit dur comme fer (vous savez comme ceux à l'école qui te disent après un contrôle "j'ai trop foiré" et qui ont 18/20). Non sans rire, j'ai même arrêté la progestérone hier tellement que j'étais certaine du résultat et que j'en avais marre de perdre à longueur de journée les restes d'ovules de Progestan!

Quand je suis allée voir les résultats sur Internet ce midi, j'ai ressenti un truc inexplicable. J'aurais jamais imaginé avoir une réaction comme ça d'ailleurs. En gros je me suis effondrée comme si on venait de m'annoncer un drame. Genre gros sanglot, inconsolable, je suis allée réveiller mon homme dans cet état (je vous laisse imaginer le bordel dans sa tête, j'arrive en larme, il est au milieu de son rêve, il comprend rien à ce que je baragouine, il sait pas s'il faut pleurer ou rire, grosse torture quoi!). 

Mais en même temps, ça veut dire quoi cette histoire : t'as mal aux seins 2 jours après le transfert, 2 jours avant ta pds t'as plus mal et pourtant t'es quand même enceinte, ça se fait ou ça se fait pas de faire des blagues avec les symptômes?

Tiens question symptômes et parce que moi-même j'ai fait des recherches pourries sur ça avant, voilà en exclusivité mon symptôme principal de grossesse (c-à-d le seul truc que je vois différent de d'habitude), attention c'est super glamour => des mega gaz dans le bide le soir depuis 2 ou 3 jours. Voilàààà.

Et j'ai acheté un test de Claire la relou de la pub pour kiffer à fond ces 48h où tout est possible. Parce que ça fait juste 3 ans que je rêve de voir s'afficher une 2ème barre ou un "enceinte". 

Aujourd'hui je me dis que quoi qu'il arrive, ça reste un progrès. Un début de vie est possible dans mon utérus. Je pense que je serais extrêmement triste que tout s'arrête mais en même temps, y a du progrès (la grande pessimiste que je suis essaye déjà de relativiser si la suite se passe mal).