En en parlant avec mon homme, on est d'abord tombé d'accord sur le fait que ça nous avait paru beaucoup plus long les 9 mois de grossesse que les 9 mois qui viennent de passer.

C'est une impression très certainement due au fait que les journées, et donc les semaines, sont bien plus remplies depuis la naissance de notre fils; qu'on manque de temps et qu'on voit donc tout défiler à une vitesse effrayante. Bien plus encore depuis ses 4 mois, quand j'ai repris le boulot.

18 mois dans ma vie à moi qui ont tout chamboulé.

9 mois de grossesse pendant lesquels j'ai eu peur jusqu'à la dernière minute qu'on me reprenne ce précieux enfant qu'on avait eu tant de mal à loger dans mon ventre, et en même temps 9 mois de regards dans le vide en pensant à ce petit être en devenir, autant de temps de matage de ventre tous les matins devant le miroir, de rendez-vous à la mater, d'écho, de sensations nouvelles et difficilement descriptibles, de stress, d'impatience, etc...

9 mois de vie pendant lesquels on s'est émerveillé pour le moindre détail: une 1ère tétée, un bourrelet qui apparaît sur ses cuisses, des sourcils qui foncent, des cheveux qui éclaircissent, un "areuh", un sourire, un rire, un "maman", un "papa", une bouchée de purée, une nuit complète, etc...

9 mois de flippe aussi parce qu'il respire difficilement à cause d'une simple rhino, parce que je le laisse à la nounou toute la journée, parce qu'il s'endort avec le doudou sur le nez, parce qu'il avale de travers, parce qu'il fait caca mou, parce qu'il pleure et qu'on ne sais pas pourquoi, etc...

C'était les 18 mois les plus dingues de mon existence. Merci d'être entré dans nos vies mon bébé.

neuf