Cette semaine chargée est passée et ce qui est bien avec l'infertilité, c'est que quand tu crois que tu maîtrises un peu la situation, genre t'es posée, tu sais où tu vas, etc... Bim ! Y a un truc qui arrive qui te fait dire "ah tiens je l'avais pas vu venir celle-là!".

Je m'explique. Récupération des résultats et conclusion du labo suite au test de migration et de survie : "sperme non favorable pour une insémination artificielle". Ouai en dessous de 1 million après tri, tu peux dégager et nous on est à 0,4 million, la méga loose quoi. C'est pas genre on est presque à la limite, non on est carrément loin.

Et là ce qui est très étrange, c'est la différence de réaction entre ma moitié et moi. Lui, le ciel lui est tombé sur la tête, c'est comme s'il avait bossé pendant des mois sur un exam et qu'il avait obtenu 1,5/20, il a l'impression d'être la dernière des merdes. Or le pauvre, il n'y peut strictement rien si ses testicules, elles fabriquent n'importe quoi, c'est comme ça, c'est dans sa nature, c'est comme une couleur de peau. Tu peux pester contre la vie, la nature, Dieu ou les cigognes mais quoi que tu fasses, ton sperme sera pas bon (il n'est pas ici question de goût hein!).  

Moi au contraire, j'étais presque soulagée qu'on m'annonce enfin noir sur blanc pourquoi je n'étais pas enceinte. Parce que ça fait plus de 2 ans que les médecins me font comprendre que peut-être bien que c'est psychologique, ou peut-être bien que c'est pas de chance, plus de 2 ans aussi que je me demande si y a pas un truc qui cloche dans mon dedans. Or là, j'ai de nouveau confiance en moi et en mon corps, je me dis juste que depuis que j'ai arrêté la pilule y a pas un spermatozoïde qui est entré dans un de mes ovules donc y avait aucune chance que mon utérus fasse son boulot après. Je me plante peut-être hein mais moi je suis persuadée que les spermatozoïdes de ma moitié, ils savent même pas à quoi ressemble un ovule quoi, ça va être la méga découverte pour eux dans pas longtemps ^^

Oui parce qu'après discussion avec Dr En retard hier (qui l'est vachement moins, en retard, quand tu prends un rdv à 18h, va comprendre!), il nous a annoncé que pour nous, ce serait une FIV ICSI. Parce que même une FIV simple, ce ne serait pas la peine, ça ne marcherait pas. Bam! 2ème coup dans la tronche de ma moitié qui s'est ensuite plongé dans une sorte de mutisme jusqu'à la fin du rdv. Moi je m'en fous, j'ai déjà fait le deuil de l'enfant naturel, donc peu importait ce qu'allait dire le docteur, l'important c'était qu'il nous trouve une solution pour quand même avoir un enfant. Mais ma moitié trouve que si on était une équipe de foot, on serait ni en 1ère division, ni en 2ème, ni en 3ème, on serait les plus nuls, genre amateurs. Ok mais dans les amateurs, on est les meilleurs : à priori, rien ne cloche de mon côté et de son côté, ok y a pas beaucoup de vaillants, mais y en a quand même 400 000! On est loin du zéro!

Bref, on attend J1 pour prendre la pilule et "vider" (selon les termes du Dr) mes ovaires avec en prime du Décapeptyl. Et comme J1 c'est aujourd'hui, nous commenceront normalement la stim avec du Gonal F vers le 25 décembre (joyeux noël mes ovaires !!). J'ai une ordonnance longue comme sa bite comme mon bras, je suis en panique d'oublier un truc. (Oui parce qu'en 2 rdv avec ce gynéco, j'ai réussi à zapper les 2 fois un truc : la 1ère fois pendant la stim, j'avais pas compris qu'il fallait faire une prise de sang avant le contrôle, et cette fois-ci, j'avais pas compris qu'il fallait prendre rdv avec le biologiste, bref pour faire court, j'ai l'impression d'être une teubé quand je vais le voir, pourtant, je ne crois pas être une teubé, donc je plains les gens qui sont vraiment lents d'esprit et qui se retrouvent à notre place, parce que ça doit leur paraître compliqué comme une équation à 3 inconnus tous ces protocoles !).

Ah oui et ce n'est qu'à la pharmacie que j'ai vu l'Antadys sur mon ordonnance. Ce médicament, je le prenais quand j'avais des règles super douloureuses ado. Je crois que c'est le truc qui m'a fait le plus flipper (oui c'est étrange, je le conçois), je me suis dit ok ils savent déjà que ça va te buter le ventre alors avant même que tu te plaignes, ils te prescrivent un anti douleur 3 fois par jour!! Là pour le coup, j'ai peur. Mais d'un autre côté, je m'en fous, si je dois me retrouver agonisante de douleur sur mon lit pour avoir un enfant et bah je suis prête. J'ai compris que la vie nous avait donné ses cartes là en main, elles sont pourries, mais va falloir faire avec, on n'a pas le choix. Alors soit on reste à se morfondre comme quoi la vie est injuste, soit on essaye d'avancer quand même. Je suis même déjà consciente que les FIV ne nous donneront peut-être pas d'enfant mais j'ai l'impression que si c'est le cas, on se battra pour en avoir un autrement. C'est comme ça, je n'ai plus peur, j'ai même hâte malgré tout ce qu'on peut lire sur le net, toutes ces galères qui peuvent arriver.

Aujourd'hui, je vais prendre mon premier comprimé d'une pilule contraceptive et c'est paradoxale mais je suis autant excitée que quand j'ai arrêté la pilule justement! J'ai cette impression qu'on n'a jamais été aussi proche de devenir parents. Pourtant le Dr nous a bien rappelé que si ça marchait à la 1ère FIV, c'était qu'on avait beaucoup de chance, que lui ne garantissait rien (encore une fois il n'est pas prêt à miser son salaire qu'on aura un enfant un jour).

Voilà il faut le temps à ma moitié de digérer l'information, moi je suis ultra positive. Je suis aussi consciente que je vais très certainement me manger des murs parce qu'encore une fois, tu sais jamais ce qui va te tomber sur le coin de la gueule. Mais j'ai l'impression d'être prête à affronter les merdes qui pourraient nous arriver (enfin, non j'ai très peur des fausses couches, GEU, enfin tout ce qui peut se passer une fois que t'as eu un test de grossesse positif).

Ah et puis, les psy ont trouvé mardi soir qu'on s'en sortait plutôt bien donc ils pensent que ce n'est pas la peine qu'on se revoie si on n'en ressent pas le besoin. C'est bien ce que je pensais mais j'avais besoin d'en être certaine. 

J'ai bien conscience aussi que cet article est complètement fouillis, mais il s'est passé tellement de chose cette semaine que j'ai eu du mal à ordonner mes idées!