Et oui les 4 fioles de Menopur auront eu raison de mes ovaires qui se sont enfin décidés à bosser un peu. Sauf qu'ils ont recommencé à faire la même chose que lors de FIV1, c'est-à-dire : un gros follicule qui se démarque et des petits autour. Mardi soir on en était là, jeudi soir, ça s'est confirmé donc le Dr SuperSympa nous a proposé 3 solutions :

  • On déclenche l'ovulation et on ponctionne au risque qu'il n'y ait qu'un seul ovocyte
  • On déclenche et on refait une IAC comme la dernière fois
  • On continue de stimuler en croisant les doigts pour que que les plus petits rattrapent le gros et que je n'ovule pas

Étant donné mon taux de LH, je n'étais pas sur le point d'ovuler. Et ça me déprimait de faire une ponction pour une petite crotte d'ovocyte. Nous avons donc choisi l'option 3, même si 48h de stim supplémentaires ne m'enchantait pas étant donné les effets secondaires.

Je n'avais aucune espèce d'espoir. J'étais persuadée que j'allais ovuler avant et je m'en foutais, je pensais déjà à notre petite semaine de vacances qu'on voulait poser sur avril ou mai et je kiffais d'avance les journées sans aucun apport d'hormones !

Et puis "miracle", le gros follicule a ralenti sa course et d'autres sont venus le rejoindre. Il paraîtrait que j'en aurais 4 d'un côté et 3 de l'autre. Autant le dire tout de suite, je suis ultra pessimiste vis-à-vis de ces ovocytes et de cette ponction. Déjà parce que maintenant, je doute de la qualité de mes ovaires et donc de leur production ; ensuite parce j'ai l'impression que dès qu'on avance un peu, on fait ensuite 2 pas en arrière ; et enfin sur la journée de lundi, le Dr Ponction (c'est pas Dr SuperSympa qui fait la ponction) a environ une quinzaine d'interventions. Genre y avait plus de place sur son calendrier à la journée du 4 mars. Donc ça va être l'usine demain à la clinique. Et quand je vois comment l'anesthesiste m'a expédié hier le rendez-vous, je me dis que si l'intervention ressemble à ça, y a quand même de gros risques que quelqu'un fasse tomber mes ovocytes parterre dans la précipitation, non?

Ou alors les échange avec les ovocytes d'une autre madame... Comme les spermatozoides de chéri. Attends il va y avoir combien de types lundi matin qui vont passer dans les cabine de branlette? Comment ils font après pour pas se mélanger au labo? Attends, y a bien des échanges de bébés !!! Alors va reconnaître un embryon pour savoir si c'est vraiment le tien! 

Enfin, on n'en est pas encore là. d'abord voyons s'ils arrivent à tirer quelque chose de mes ovaires (et pitié ne me faites pas trop mal les gars) et après on avisera.

En attendant, je ne dors plus, enfin peu, ça sent un peu l'insomnie d'angoisse tout ça !