J'ai longtemps cru que mon corps était une machine de guerre de la reproduction : cycles réguliers, une mère qui tombe enceinte en claquant des doigts, une grossesse non désirée dès le 1er écart, etc... Il y a 2 ans et demi, quand je pensais "tomber enceinte", je me disais "easy". J'ai même parfois cru que j'étais enceinte sous pilule tellement que je pensais être une wonderwoman de la procréation !

Donc quand je ne suis pas tombée enceinte au bout de 6 mois d'arrêt de pilule, je me suis tournée vers mon homme (ouai je peux être une connasse) et les résultats des différents spermo ont confirmé ce dont j'étais certaine : le problème venait de lui (connasse bis).

Et puis lorsque ma 1ère FIV s'est transformée en eau de boudin parce que mes ovaires ont répondu n'importe comment à la stim, j'ai lentement commencé à déchanter et à mépriser mes ovaires. Eux que j'avais mis sur un pied d'estale venaient de me trahir de la pire des façon. Mais au moins mon utérus développait un bel endomètre et je me disait "heureusement qu'au moins toi tu tiens la route!". Ensuite lors de la stim de FIV1 Bis, mes ovaires m'ont de nouveau planté un coup de couteau dans le dos, en faisant même perdre son latin au doc, qui nous expliquait tant bien que mal que non, ce n'était pas courant comme réaction, 2 fois de suite, surtout pour quelqu'un qui n'est pas en insuffisance ovarienne. 

Alors oui on est quand même allé jusqu'à la ponction, mais pour quoi? Pour 6 ovocytes dont finalement que 4 de corrects et 3 embryons. Dans ma chambre d'hopital, le jour de cette ponction, j'étais avec une femme de 36 ans a qui on a ponctionné le même nombre d'ovocytes et qui a obtenu 5 embryons. C'est pas bien de comparer mais je me demande quand même si c'est normal d'avoir des résultats moins bons que ma copine qui a 6 ans de plus. Je veux dire : moi, j'aurais quoi comme réponse ovarienne dans 6 ans si déjà maintenant, c'est pourri? Et je ne te parle même pas des histoires sur les forums de nanas qui te font une dizaine d'embryons par FIV voire plus...

Dans ma grande confiance, j'ai quand même pensé que si on me mettait un embryon directement dans l'utérus, celui-ci s'occuperait de l'accueillir les bras ouverts. Pour ce 1er transfert, j'en ai même mis 2 embryons directement dans l'endomètre. Et crois-moi, mon utérus m'a soûlé à contracter pendant les 3 jours qui ont suivi malgré la dose de cheval d'Antadys qu'on m'avait prescrit. J'ai tenté de me raisonner en me disant que c'était une réaction normale et que de cette façon, ne restaient accrochés que les embryons valables.

Mais là maintenant que j'ai ce résultat de prise de sang négative, je maudis cet utérus qui a expulsé mes embryons. J'ai beau savoir qu'une FIV n'est pas synonyme de grossesse, j'ai quand même bien la haine contre ce corps qui se rebelle et cette pouffiasse de vie qui nous hurle à ma moitié et moi, de ne pas nous reproduire.